Personnalités

Maria NOWAK

Fondatrice de l’ADIE

Le microcrédit est une façon de mobiliser la créativité des exclus.

Une carrière d’économiste spécialisée dans le développement en Afrique et une rencontre inspirent l’engagement de Maria Nowak dans le microcrédit. Alors Directrice des politiques et études à l’Agence Française du Développement, une entrevue avec Muhammad Yunus, fondateur de la jeune Gramen Bank au Bangladesh et inventeur du microcrédit, l’encourage à appliquer ce modèle à l’Afrique de l’Ouest. L’entreprise est un succès : pourquoi ne pas alors l’élargir aux pays européens ?

Convaincue que le microcrédit peut accompagner les mutations du monde industriel et réconcilier les exclus avec l’entrepreneuriat, elle fonde l’Association pour le Droit à l’Initiative Economique (1989). Le principe est simple : la structure obtient des prêts auprès des banques et redistribue ces crédits en finançant des projets de micro-entreprises proposés par des personnes éloignées du système bancaire. Ces dernières, accompagnées gratuitement dans l’ensemble de leurs démarches, retrouvent confiance, créent leur propre emploi, et prouvent que le chômeur est capable d’entreprendre et de réussir. Grâce à l’ADIE, 106 000 crédits ont été accordés et 78 000 entreprises créées générant 107 000 emplois. Mais au-delà des chiffres, cette innovation a surtout changé le regard des pouvoirs publics sur les chômeurs et les bénéficiaires des prestations sociales.

Aller plus loin
Bibliographie
  • Maria NOWAK, Banquière de l’espoir, Ed. Albin Michel, 1995
  • Maria NOWAK, On ne prête pas qu’aux riches, Ed. Jean-Claude Lattès, 2004
  • Maria NOWAK, L’espoir économique. Microfinance et entrepreneuriat social, ferments d’un monde nouveau, Ed. Jean-Claude Lattès, 2010