Évènements

L'investissement vert a-t-il de l'avenir ?

Trois ans après l’accord de Paris, les diagnostics scientifiques sur l'état de la planète sont de plus en plus alarmistes sur la question climatique comme le rappelle le « rapport spécial 1,5 °C » du GIEC publié en octobre dernier. Et les prévisions sont pessimistes, de plus en plus d’experts soulignent l’antinomie fondamentale entre les enjeux climatiques et la croissance. Selon un manifeste publié par Alternatives Économiques en septembre dernier, rien que pour la France, les investissements publics et privés nécessaires à l’atteinte des objectifs climatiques ont été estimés entre 45 et 75 milliards d’euros par an (entre 2 % et 3 % du PIB). Or, aujourd’hui, nous ne dépensons que 31 milliards d’euros répartis à parts égales entre ménages, entreprises et acteurs publics. Les investissements verts semblent donc insuffisants. Pourtant, certains soulignent les potentiels économiques d’investissements dans la transition climatique. Ainsi, selon un rapport publié en septembre dernier par la Global Commission on the Economy and Climate, des investissements massifs dans une économie et une politique favorables à la lutte contre le réchauffement climatique pourraient générer 26 000 milliards de dollars d’ici 2030, par rapport au scénario des investissements « classiques ».

Alors, comment faire de l’économie un outil au service de l’écologie ? Face à des institutions publiques déployant des moyens insuffisants, les individus et entreprises peuvent-ils amorcer le virage ? Pour ce nouveau rendez-vous, les UP Conferences se proposent d’étudier la question du financement de l’écologie et les perspectives qui se dessinent au niveau microéconomique.

A eu lieu le
Mardi 5 Février 2019
de 19h15 à 20h45

Crédit Municipal de Paris

55, rue des Francs Bourgeois 75004 Paris
Métro : Hôtel de Ville (M1, M11), Rambuteau (M11), Bus : Archives-Rambuteau (L29)
55, rue des Francs Bourgeois 75004 Paris
Inscription gratuite mais obligatoire
Intervenants

Catherine ANDRE

Rédactrice en chef - VoxEurop

Gilles ROTILLON

Économiste de l’environnement

Philippe TAFFIN

Directeur des investissements Aviva France

Sébastien TIMSIT

Responsable du Pôle Energie - Carbone 4

Valérie VITTON

Directrice Financements et Conseils Spécialisés - Crédit Coopératif
Co-organisé avec

Gilles Rotillon est professeur émérite de sciences économiques à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense, spécialisé en économie de l’environnement. Il a notamment écrit, avec Philippe Bontemps, Economie de l'environnement, aux Editions Points en 2013.

Sebastien Timsit est manager au cabinet Carbone 4, cabinet de conseil spécialisé dans la transition énergétique et l’adaptation au changement climatique. Après avoir développé une large connaissance des marchés de l’énergie et des enjeux climatiques, il co-pilote les initiatives sur l’énergie et sur la finance carbone au sein de Carbone 4.

Philippe Taffin est Directeur des investissements chez Aviva France. Il y développe les grands axes de la politique d'investissement d'Aviva en matière de lutte contre le changement climatique.

Valérie Vitton est Directrice Financements et Conseils Spécialisés au Crédit Coopératif, une banque coopérative française détenue à 100% par ses sociétaires qui se donne pour objectif d’être la banque de référence de l’économie sociale et solidaire en consacrant l’essentiel de ses activités à la préservation de l’environnement, la cohésion sociale ou encore le développement économique des territoires.

La conférence sera animée par Catherine André, rédactrice en chef du magazine VoxEurope. Avec pour objectif d'étudier dans quelle mesure entreprises et citoyens peuvent pallier aux pouvoirs publics pour investir dans la transition écologique et la transition climatique.

Cet événement est organisé dans le cadre des 35 ans du GROUPE SOS.

Photos