Évènements

Entreprendre avec et sans argent : les monnaies 2.0

Si l’entrepreneuriat est largement plébiscité pour sa capacité à créer des emplois et de la richesse en période de sinistrose économique, reste à savoir comment cette richesse est redistribuée. Matérialisée par les principales monnaies internationales, du dollar au yuan en passant par l’euro ou la livre, la richesse se compte, s’échange, s’investit, mais suit parfois des circuits opaques. Face à la crise financière, qui a montré les limites des systèmes monétaires traditionnels, à la crise écologique et à l’accroissement des inégalités, de nouvelles monnaies font leur apparition et permettent d’élargir la palette d’outils mise à disposition des entrepreneurs. Autour du lancement du Symba, première monnaie symbiotique en Ile de France, les UP Cafés interrogeront les apports théoriques et pratiques de nouveaux systèmes d'échanges pour les porteurs de projets : troc, monnaie complémentaire, monnaie symbiotique, en présence de plusieurs pionniers, et avec l'appui de b2b-en-trade et TAOA.

A eu lieu le
Mardi 24 Juin 2014
de 19h00 à 20h30

Café monde et médias

Place de la République, 75010 Paris
Métro République : lignes 3, 5, 8, 9, 11 Station Vélib : 11037, 11038, 10011
Place de la République, 75010 Paris
Intervenants

Anne-Cécile RAGOT

Fondatrice - TAOA

Samuel COHEN

Fondateur - b2b-en-trade

Etienne HAYEM

Fondateur - Symba

Hervé FRANCESCHI

Sociétaire - Symba

Yannik DARGUESSE

Gérant IDoCop - Sociétaire Symba

Olivier MAUREL

Directeur Open Innovation - Danone

Ce sont aujourd’hui une soixantaine de projets en France, déjà actifs ou en préparation, qui proposent de nouvelles monnaies, parmi lesquelles le Sol-Violette à Toulouse, l’Eusko au pays basque, le Galléco en Ile-et-Vilaine et bientôt Symba en Ile-de-France. A l’inverse de la spéculation, qui déconnecte les transactions financières de l’économie réelle, ces nouvelles monnaies entendent dynamiser l’économie locale (si elles perdent parfois de leur valeur avec le temps c’est afin d’accroître les échanges), favoriser le lien social, ou encore répondre à une exigence de transparence du système. Bien qu’encore marginales, avec un impact économique national limité, ces initiatives font preuve de leur efficacité au niveau local et les pouvoirs publics commencent à s’associer à ces démarches.

L’exemple de Symba, première monnaie symbiotique en Ile de France portée notamment par Etienne Hayem, illustre parfaitement l’intérêt de tels monnaies pour les entrepreneurs et le dynamisme économique local. Au-delà de la seule question des échanges monétaires, cette soirée animée par Olivier Maurel, et co-organisée par Symba, b2b-en-trade, TAOA, Danone for Entrepreneurs, permettra de mettre en lumière les outils innovants favorisant les liens et la coopération entre entrepreneurs.

Thématique