BY UP LE MAG

KOMODO.TV, UNE CHAÎNE SUR LE VIVANT LANCÉE PAR AYMERIC CARON

CULTURE – La web TV Komodo est dédiée au vivant sous toutes ses formes : les humains, les animaux, les plantes, mais aussi les océans et l’air que l’on respire.

« La question du vivant est la question politique du XXIe siècle, c’est pour cela que cette chaîne existe », a expliqué Aymeric Caron sur France Inter. L’ex-chroniqueur d’On n’est pas couché est un fervent militant antispéciste, c’est-à-dire contre la hiérarchisation entre les espèces. Il a lancé, le 3 juin, le site Komodo TV. Produit par Stéphane Simon (producteur de Paris Dernière ou encore Salut les Terriens), ce nouveau média a pour ambition de traiter de problématiques qui ne sont pas ou peu présentes dans les chaînes traditionnelles : la faune et la flore, mais aussi tout ce qui leur permet d’exister.

« Komodo parlera d’écologie au sens large, de biologie, d’astrophysique, de paléoanthropologie, de philosophie, mais s’intéressera aussi aux aspects pratiques du véganisme et à l’actualité du vivant. Nous n’hésiterons pas non plus à parler de sujets sociaux, sociétaux et politiques concernant notre espèce, puisqu’ils illustrent l’évolution récente du vivant à travers cet animal singulier qu’est l’humain », indique le site de la chaîne. C’est ainsi que des questions telles que “Faudra-t-il manger de la viande de synthèse ?” ou encore “Quelle est l’attitude d’un antispéciste face aux punaises de lit ?”, sont abordées, mais également l’écologie et l’extrême droite ou encore les attentats au Sri Lanka.

À lire aussi : Biodiversité : ce qu’il faudrait changer pour arrêter l’hécatombe

Des contenus variés

Au programme : des chroniques, des reportages et des interviews. Aymeric Caron y partage ses opinions dans des éditos filmés et mène des entretiens avec des personnalités, scientifiques ou militants. On trouve également des vidéos sur l’océan par Lamya Essemlali de Sea Shepherd, des conseils pour vivre zéro déchet livrés par Julie Bernier ou encore des interventions du journaliste spécialiste des animaux Marc Giraud. Une attention particulière est accordée aux associations de défense des animaux.

« C’est une chaîne ouverte à tous qui ne veut pas faire de prosélytisme », assure celui qui a fondé un mouvement appelé Rassemblement des écologistes pour le vivant (REV). Mais pour accéder aux contenus il faut tout de même débourser un peu de sa poche : 5 euros par mois (avec un premier mois d’essai gratuit) ou 50 euros par an, avec un tarif à moitié prix pour les moins de 25 ans.

À lire aussi : Quels scénarios pour un monde sans exploitation animale ?

Ré-écouter l’intervention d’Aymeric Caron sur France Inter

Et pour encore plus d'actualités positives, rendez-vous sur up-inspirer.fr