BY UP LE MAG

Comment lutter contre la précarité énergétique ?

RENCONTRE – Le dernier numéro d’UP le mag consacre un dossier sur l’habitat écologique et solidaire. Découvrez la solution innovante de Vincent Legrand, directeur de Dorémi, pour aider les ménages modestes à baisser le coût de leurs factures de chauffage. Un acteur du changement que nous vous présentons en partenariat avec Ashoka, premier réseau mondial d’entrepreneurs sociaux.

En France, de nombreuses familles n’arrivent plus à faire face à leurs factures d’électricité et de gaz, et finissent pas renoncer à se chauffer. La précarité énergétique est une réalité : 5 à 6 millions de ménages consacrent près de 10 % de leur budget aux factures d’énergie de leur logement. La hausse prévisible du coût de l’énergie dans les années à venir ne devrait pas arranger la situation.”Il s’agit d’une véritable bombe à retardement social“, selon Vincent Legrand, ancien ingénieur nucléaire et cofondateur de Dorémi. Cette entreprise sociale et solidaire a pour ambition de faciliter l’accès aux travaux de rénovation énergétique performante à moindre coût. Découvrez sa solution innovante en interview.

A lire aussi : Notre dossier sur les nouvelles façons d’habiter

Faciliter l’accès aux aides financières

Les maisons construites avant 1975 sont les plus énergivores, car elles sont mal isolées. Cela contribue a à un surcoût pour les ménages et un gaspillage d’énergie. “Le chauffage dans ces maisons, représente 10% de toute la consommation énergétique des Français“, précise Vincent Legrand. La France s’est engagée dans le cadre de la loi de transition énergétique à rénover tous les bâtiments d’ici 2050. Pour tenir cet engagement il faudrait rénover près de 350 000 maisons par an pendant 25 ans !

Mais comment faire cette démarche sans se ruiner ? Des aides financières existent pour accompagner la transition, mais elles sont peu connues, et les propriétaires de logements se découragent bien souvent avant même d’avoir commencer à réfléchir à une possible rénovation. “Il y a jusqu’à 18 mécanismes financiers susceptibles de financer au niveau national, et plus d’une centaine parfois au niveau local“, constate Vincent Legrand.

De quoi décourager les propriétaires, effrayés par la complexité des demandes de subventions. Dorémi propose donc d’accompagner les ménages pour simplifier leurs démarches en partenariat avec les collectivités.

Créer un réseau d’experts de la performance énergétique

Dorémi propose également de former sur le terrain des artisans à des méthodes innovantes de rénovation énergétique : “Nous recommandons 30 à 40 cm d’isolation dans les toitures, 12 à 18 cm dans les murs, des fenêtres performantes, une ventilation à double-flux pour renouveler l’air et des chaudières économiques.” L’objectif est de favoriser la collaboration des professionnels pour optimiser les coûts des travaux et raccourcir le temps passé sur un chantier de rénovation. Une centaine de professionnels (menuisiers, couvreurs, maçons…) a déjà été formée dans 5 régions françaises dont le Grand-Est, la Nouvelle-Aquitaine, la région Auvergne-Rhône-Alpes ou encore Les Pays de Loire.

Une vraie révolution, car, jusqu’à présent, un particulier qui souhaitait se lancer dans l’aventure devait démarcher chaque professionnel un à un. En s’appuyant sur ce réseau d’artisans, Dorémi permet aux ménages de baisser le coût global et la durée des travaux tout en offrant une expertise collective qui simplifie les chantiers.

Le cœur de métier de l’ONG Ashoka depuis plus de 35 ans est d’identifier, soutenir et faire grandir des entrepreneurs sociaux qui apportent des solutions à grande échelle aux enjeux sociaux et environnementaux contemporains. Elle soutient près de 3 300 “Fellows Ashoka”, dans 85 pays.

Et pour encore plus d'inspiration positive, rendez-vous sur up-inspirer.fr