Personnalités

Lionel ZINSOU

Premier ministre du Bénin

Ce n’est pas parce que l’on souhaite plus de réglementation, que l’on est contre l’économie de marché. Des rationnements sont nécessaires dans l’industrie de la finance.

Parfois décrit comme un « banquier d’affaires humaniste », lui-même s’affirmant comme un « Blanc en Afrique, Noir en France », le franco-béninois Lionel ZINSOU est un inclassable, toujours à la frontière, faisant de ses métissages sa force. C’est ainsi qu’il est diplômé à la fois de lettres classiques, d’histoire économique, de sciences sociales, dans les prestigieuses Ecole Normale de la Rue d’Ulm et London School of Economic. Cette diversité se retrouve encore dans ses activités actuelles, puisque cet ancien du cabinet de Laurent Fabius et des maisons Danone et Rothschild & Co est devenu président du fonds d’investissement PAI Partners, tout en étant à l’origine de la fondation Zinsou dédiée à la culture et membre du comité directeur du think tank Institut Montaigne. Il est nommé en juin 2015 Premier ministre du Bénin.

Ses activités iconoclastes sont toutes menées avec le même brio. Aisance oratoire, finesse d’analyse, raisonnements élaborés, Lionel ZINSOU ne laisse jamais ses interlocuteurs indifférents. C’est avec cette adresse qu’il prône l’afro-optimisme, affirmant les progrès à venir du continent en termes économiques et démographiques, qui en feront selon lui le prochain atelier du monde. Son autre combat principal se porte sur le capitalisme financier, pour lequel il défend l’idée d’une régulation afin de limiter les excès de l’économie de marché. Avec cette position peu banale pour celui qui a été banquier d’affaires, Lionel ZINSOU confirme qu’il est décidément inclassable.

Aller plus loin