Personnalités

Jean-Paul DELEVOYE

Jean-Paul Delevoye Portrait
Ancien Ministre, Ancien Président du CESE

La force n’est plus dans les institutions politiques mais dans les forces citoyennes. Il faut envisager une nouvelle méthode politique: trouver un moyen d’inclure la voix des citoyens pour qu’elle ne soit pas que contestataire et destructrice.

Jean-Paul Delevoye est sans conteste un exemple emblématique d’esprit libre, lui qui a longtemps fait partie d’un système politique dont il n’hésite pas à dénoncer les dysfonctionnements. S’il a d’abord été directeur de sociétés agroalimentaires, sa trajectoire d’élu est en effet classique. Reconnu localement lors de ses mandats de conseiller municipal puis de Maire d’Avesnes-les-Bapaumes en 1982, il s’impose sur la scène nationale en devenant député, puis sénateur en 1992, avant d’être nommé Ministre de la Fonction Publique, de la réforme de l’Etat et de l’aménagement du territoire entre 2002 et 2004. Cette ascension linéaire n’a pas entravé sa volonté de repenser le rôle des institutions et d’associer les citoyens au débat public, ce qu’il mettra en pratique en tant que Médiateur de la République (2004 à 2011) puis puis à la Présidence du Conseil économique, social et environnemental (CESE), poste qu’il occupe jusqu’en 2015.

Fort de ses nombreuses années d’expérience, Jean-Paul Delevoye ne cesse de défendre une métamorphose nécessaire de la politique actuelle, traduite d’ailleurs dans son ouvrage Reprenons-nous ! (Tallandier, 2012). Il dénonce ainsi une politique actuelle cloisonnée dans un débat bipolaire et désintéressée de l’avis citoyen. Au-delà du seul constat, celui qui a modernisé le Cese à coup de transparence participe activement à la mise en place d’innovations démocratiques, destinées à favoriser la concertation et le dialogue avec l’ensemble des français, comme lorsqu’il avait créé Lemédiateuretvous.fr, une plateforme dédiée au débat, aux questions et propositions du grand public. Jean-Paul Delevoye, aujourd’hui détaché des appareils partisans, a la certitude que seule une meilleure association des citoyens à la chose publique permettra de renouer la confiance envers leurs élus, et de revitaliser ainsi l’ensemble de la démocratie.

Bibliographie
  • Jean-Paul Delevoye, Reprenons-nous !, Tallandier, 2012
  • Jean-Paul Delevoye, Le Guide du bon sens, éditions du Cherche Midi, 2005