Personnalités

Idriss ABERKANE

UP Conferences Idriss Aberkane
Enseignant, conférencier et essayiste spécialiste de l'économie de la connaissance

Le biomimétisme est la science qui dit simplement que la nature est une source de connaissances plutôt que de matières premières.

Spécialiste de l’économie de la connaissance, Idriss Aberkane n’en manque pas et n’hésite pas à la partager. Son titre témoigne ainsi du temps passé sur les bancs de l’école à accumuler les savoirs, lui qui est titulaire de trois doctorats, enseignant à l’Ecole Centrale de Paris, Ingénieur de recherche à l'Ecole Polytechnique, ambassadeur du Campus numérique des systèmes complexes Unesco-Unitwin, et professeur d’économie de la connaissance à la Mazars University. Un CV impressionnant surtout lorsque l’on sait qu’il n’est né qu’en 1986, et qu’il a également mis au point un opérateur de micro-crédit agricole à taux zéro au Sénégal, ainsi qu’une société de jeux vidéos éducatifs, Scanderia. Riche de ses acquis, il s’attache désormais à diffuser les principes de l’économie de la connaissance et du biomimétisme, qui seront selon lui les fondements incontournables du monde de demain.

Pour cela, et au-delà de de ses activités d’enseignement, Idriss Aberkane se fait vulgarisateur. Editorialiste au Point, il tient également un blog sur le Huffington Post, et a publié en 2015 un essai désormais traduit à travers le monde, Economie de la connaissance (Fondapol). Dans cet ouvrage, il souligne l’importance de la connaissance, source inépuisable d’énergie, et compare la nature à une incroyable bibliothèque qu’il faut apprendre à déchiffrer et arrêter d’épuiser. Si le biomimétisme n’est pas une science nouvelle, les nanotechnologies favorisent désormais une meilleure compréhension du vivant, dont l’efficacité et l’adaptabilité démontrées depuis 3.8 milliards d’années passées témoignent de sa richesse infinie. Plus qu’un appel à l’innovation, Idriss Aberkane aspire à un avenir durable, au sein duquel les mots déchets et pollution n’auraient plus leurs places, et dans lequel la monnaie est supplantée par la connaissance. Professeur, conférencier, éditorialiste, écouté par les institutions politiques telles que le CESE, il est le premier à mettre en application sa volonté de partager les connaissances, et surprend par sa capacité à rendre intelligible les idées les plus complexes.

Aller plus loin
Bibliographie
  • Idriss Aberkane, Economie de la connaissance, Fondapol, 2015