Évènements

Les technologies pour plus de démocratie ?

L'année 2017 a été marquée par un calendrier électoral intense, au cours de laquelle les citoyens français ont été appelés quatre fois aux urnes. Si heureusement la vie démocratique ne se résume pas au seul vote, l’abstention historique au second tour des législative n’est évidemment pas un signal encourageant. Pour renforcer le dialogue entre les électeurs et leurs représentants, accroître la participation, et ré-enchanter la politique, les acteurs de la civic tech se mobilisent et proposent des nouveaux outils aux citoyens. Les UP Conferences, Démocratie Ouverte et Accropolis vous proposent d’interroger la portée de ces innovations, de dresser le bilan de leurs utilisations après cette année électorale, et d’imaginer le futur de nos démocraties.

A eu lieu le
Mercredi 11 Octobre 2017
de 19h15 à 20h45

La Halle Pajol

20 Esplanade Nathalie Sarraute, 75018 Paris
Métro : La Chapelle (Ligne 2); Marx Dormoy (Ligne 12), Stalingrad (Lignes 2,5 et 7) Bus : Place de la Chapelle ou Marx Dormoy (PC, 35 et 65) Vélib' : 18109, 18110, 18040 et 18010
20 Esplanade Nathalie Sarraute, 75018 Paris
Inscription gratuite mais obligatoire
Intervenants

Loic BLONDIAUX

Professeur de science politique à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne

Clara BOUDEHEN

Déléguée Générale - Parlement et Citoyens

Florent GUIGNARD

Co-fondateur - Le Drenche, Président - Démocratie Ouverte

Romain SLITINE

Auteur Le coup d'État citoyen (La Découverte), Co-fondateur Système D

Jean MASSIET

Fondateur - Accropolis
Co-organisé avec

Au cours des années précédentes, et principalement lors des dernières périodes électorales, les initiatives ayant pour ambition de révolutionner le système démocratique se sont multipliées. A titre d’exemple, l’année passée en France, Charlotte Marchandise a été désignée candidate citoyenne à l’élection présidentielle par plusieurs milliers de citoyens sur LaPrimaire.org, contournant ainsi le système des partis traditionnels. En Lettonie, la plateforme dédiée à la démocratie participative Manabalss.lv permet à tous les citoyens lettons de déposer une proposition de loi en ligne. Celle-ci sera obligatoirement examinée par la Saeima (le Parlement) si elle recueille plus de dix mille signatures et dès lors qu’elle remplit des critères définis. Dernier exemple au Brésil, pays où le vote est obligatoire sous peine d’amende, où VotoLegal permet de voter en ligne grâce à la blockchain. Toutes ces nouvelles technologies, qu’elles permettent de hacker le pouvoir, de « faire démocratie » ou d’encourager le contre-pouvoir, portent en elles la promesse d’une démocratie renouvelée, transparente, et connectée à l’ensemble des citoyens. Au point de les transformer durablement ?

Pour en débattre, plusieurs experts en innovations démocratiques seront réunis autour de Jean Massiet, fondateur d’Accropolis. Loïc Blondiaux est sociologue, professeur à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne. Grand spécialiste de la concertation et de la démocratie participative, il observe avec attention l’essor des Civic Tech et les modèles à l’étranger. Passée par le cabinet d’Axelle Lemaire, Clara Boudehen représente Parlement et Citoyens, plateforme pionnière dans ce mouvement, qui permet à chacun de co-construire des projets de loi. Florent Guignard a quant à lui co-fondé le Drenche, un journal de débats qui aide chacun à se forger sa propre opinion. Il est également le Président de Démocratie Ouverte, collectif citoyen qui promeut les initiatives œuvrent pour "plus et mieux de démocratie". Enfin, Romain Slitine a co-écrit Le coup d’Etat citoyen (La Découverte, 2016), fruit de deux ans de recherches et de rencontres à travers le monde, recensant 80 initiatives emblématiques de la transition démocratique. Il est également le co-fondateur de Système D, le premier incubateur de solutions innovantes pour améliorer la démocratie.

Ensemble, ils dessineront les contours de la participation citoyenne 2.0. Quand sont apparues les premières civic tech en France et à l’étranger ? Ont-elles tenues leurs promesses lors de cette année électorale ? Quels sont les principaux exemples de réussites ? Comment les élus les perçoivent-ils ? S’en emparent-ils ? Comment s’assurer que ces nouvelles technologies soient utilisées par tous ? Le mouvement des Civic Tech anticipe-t-il des changements plus profonds de notre système de vote, voire de notre modèle démocratique ?

Photos
Thématique