BY UP LE MAG

Papoti, une appli pour papoter aves ses petits-enfants

Et si les grands-parents pouvaient, sur un même espace, discuter, échanger des photos et jouer avec les enfants de leurs enfants ? C’est le pari de Papoti, une application mobile intergénérationnelle.

L’Insee table sur 30 % de plus de 65 ans en 2050, la population vieillit. En France, aujourd’hui, plus de 15 millions de personnes sont grands-parents. Dans le détail, le pays compte 8,9 millions de mamies et 6,2 millions de papis.

Ces grands-parents, ils le deviennent assez jeunes, à 54 ans pour une femme et deux ans plus tard pour un homme, en moyenne. Un âge au cours duquel « les Français, explique Audrey Guilleux, fondatrice de l’application mobile Papoti, sont de plus en plus connectés » . Oui, selon elle, les Français âgés de 50 à 70 ans sont de plus en plus équipés en smartphone et en tablette. Des appareils qui leur permettent de rester en contact avec les enfants de leurs enfants. Et justement, ces derniers vivent au passage pas forcément au même endroit…

Réunir des générations éloignées

D’où l’idée de créer une application mobile dédiée aux grands-parents ; une appli’ pour leur permettre de rester en contact avec leurs petits-enfants, eux aussi de plus en plus connectés. Bref, le but du jeu d’Audrey Guilleux, a été de lancer un outil pour « réunir des générations éloignées ».

Papoti, concrètement, permet tout d’abord de… papoter et de s’échanger des photos dans un chat classique comme Messenger ou Whatsapp. Mamie ou papi et les petits-enfants peuvent ensuite se raconter des confidences, en se posant des questions, du type « quelles ont été tes plus belles vacances ? ». L’enjeu, au fond : qu’ils se connaissent mieux ; après tout, un jeune peut apprendre beaucoup de ses grands-parents, et vice et versa.

Jouer en ligne et voir qui est le meilleur

Et, à deux, enfin, ils peuvent jouer à des jeux de carte en ligne. Soit les deux personnes sont connectées ensemble et elles jouent en même temps, soit l’une des deux est connectée sans l’autre, commence alors une partie, puis attend que l’autre en fasse de même… Les deux pourront alors comparer leur score… D’autres fonctionnalités apparaîtront bientôt, comme un espace dédié au dessin.

En tout cas, la fondatrice assure avoir voulu créer un outil simple à utiliser et multi-fonctionnel pour les seniors, et les parents peuvent, de leurs côtés, voir d’un bon œil que leurs petits se servent d’un écran digital… pour discuter avec les grands-parents. La première version de Papoti date de septembre 2016. À terme, Audrey Guilleux aimerait que l’application soit disponible en anglais et, pourquoi pas, dans une autre langue. Reste à trouver son public, qui possède déjà, il est vrai, de nombreux moyens de communication…

Et pour encore plus d'inspiration positive, rendez-vous sur up-inspirer.fr.